La Banque centrale européenne assomme le marché du crédit en relevant ses taux de 0,75 %

Publié le :
27 Oct. 2022

Nouveau coup de tabac sur le marché du crédit immobilier. Ce jeudi 27 octobre, la Banque centrale européenne (BCE) a procédé à un troisième relèvement des taux directeurs depuis juillet. Avec une nouvelle hausse de 0,75 %, comme en septembre, l’envolée des taux pointe à +2 % en quatre mois. Et ce n’est probablement pas fini. Le blocage du marché du crédit devrait perdurer.

1/ + 2% en 4 mois : envolée record pour lutter contre l’inflation

Sur l’autel de la lutte contre l’inflation record qui secoue la zone euro depuis le début d’année (+ 10 % en septembre sur un an glissant), la BCE a choisi de frapper fort. Après une hausse de 0,50 % en juillet, la première en 10 ans, puis de 0,75 % en septembre, l’institution bancaire européenne active une nouvelle fois le levier du freinage brutal de la consommation.

Quitte à plonger l’Europe dans la récession, la BCE préfère voir l’économie observer une pause contrainte et forcée plutôt que de laisser galoper l’inflation. En rendant l’argent plus cher pour les banques avec une nouvelle hausse de 0,75 % de ses taux directeurs, elle entend stopper la demande de crédit, et par la même la consommation, avec l’objectif de ramener l’inflation à 2 %.

Un choix fort mais très délicat, car cette politique pourrait avoir des répercussions lourdes sur la santé des entreprises, et donc sur l’emploi.

2/ Et le crédit immobilier dans tout ça ?

Passés de 1 % en fin d’année dernière à plus de 2,50 % en ce mois d’octobre pour un crédit sur 20 ans, les taux de financement proposés par les banques flambent vite et fort. Un mouvement généralisé qui, avec l’annonce de la BCE ce jeudi, va inexorablement se poursuivre : contraints d’emprunter toujours plus cher sur les marchés financiers, les établissements bancaires n’ont d’autre choix que de répercuter ces hausses. 

La petite fenêtre de respiration laissée aux emprunteurs le 1er octobre avec la hausse du taux d’usure s’était déjà vite refermée ce mois d’octobre. Les banques attendaient en effet ce signal pour relever leurs taux. L’impasse dans laquelle se trouvait le crédit immobilier avant le relèvement du taux d’usure se présente donc de nouveau aux candidats à l’emprunt, qui vont devoir affronter en prime ces prochains mois des taux de crédit toujours plus hauts.

 

Pour tout renseignement et contact, c’est ICI. Nos experts Courteam, le courtier normand spécialiste du financement, de l’immobilier et de l’assurance, sont à votre service.

 

Retrouvez nos actualités chaque jour sur nos réseaux sociaux : 

Facebook

Instagram

Linkedin (compte entreprise)

Linkedin (compte dirigeant)

Twitter

Parlons de votre projet